Les Jeudis du Cinéma changent leurs habitudes  !

Les projections continuent...

Dans le cadre de l’entrée en vigueur du Covid Safe Ticket au Cinéma Vendôme, Lire et Écrire Bruxelles souhaite offrir la possibilité à tou·te·s les apprenant·e·s en alphabétisation et en FLE de continuer à assister aux projections des Jeudis du Cinéma (sans obligation de CST).

Nous travaillons donc sur l’organisation de projections en jauge réduite (moins de 50 personnes) dans plusieurs Centres culturels bruxellois et ce, dans le respect des mesures sanitaires.

La programmation reprendra donc en novembre avec le film «  Green Book  » qui sera suivi de «  Lion  » en décembre.

Vous trouverez très bientôt toutes les informations sur ce site des et dans nos prochaines communications mail.

Les modalités de nos projections pour la suite dépendront de l’actualité mais nous mettons tout en place pour que vous puissiez encore aller au cinéma  !

Mohamed Hamidi, France/Maroc, 2016, 1h40

Fatah, un modeste, joyeux et optimiste paysan algérien qui n’a jamais quitté sa campagne, rêve d’emmener sa vache Jacqueline au salon de l’agriculture de Paris.

Un jour, à la surprise générale, il reçoit une invitation pour s’y rendre. Il doit emprunter de l’argent à tous les hommes du village pour mener à bien son voyage.

Il quitte sa femme Naïma et ses deux filles et prend alors le bateau pour Marseille avec sa vache.

Mais, ayant dépensé tout son argent pour traverser la Méditerranée, il est ensuite contraint de se déplacer à pied pour aller jusqu’à Paris.

Il entame alors, à travers la France, un voyage plein de rencontres, se retrouve à animer une fête de village trop arrosée et est accueilli chez un comte ruiné.

Repéré par la presse, le courageux marcheur fait le buzz sur les réseaux sociaux, suscite l’admiration et subit quelques moqueries. Mais les ennuis le retardent et il n’est pas sûr d’arriver à temps au concours de la plus belle vache ferrandaise.


Nous contacter

info@jeudisducinema.be

Une initiative de Lire et Ecrire Bruxelles en collaboration avec Article 27 et le cinéma Vendôme