Cinema Paradiso

Version imprimable de cet article Version imprimable

Résumé du film

Alfredo vient de mourir. Pour Salvatore, cinéaste en vogue, c’est tout un pan de son passé qui s’écroule. On l’appelait Toto à l’époque. Il partageait son temps libre entre l’office ou il était enfant de choeur et la salle de cinéma paroissiale, en particulier la cabine de projection où régnait Alfredo qui, au travers des films qu’il projetait, lui apprenait la vie.

Giuseppe Tornatore, 1989 ; 2h03

Fiche pédagogique

Télécharger la fiche pédagogique en pdf

INFORMATION PRATIQUE : tous les minutages sont calculés avec le logiciel VLC.

L’objectif de cette fiche est de travailler sur la censure, sur les images qui dérangent …

Avant d’aller voir le film

Activité 1 : Mise en contexte

Avant la séquence, on prépare la salle en disposant des objets et/ou des photos liées au cinéma :

Les participants font le tour des tables et observent les photos, des objets ayant rapport avec le cinéma.

Le formateur les invite à imaginer de quoi va parler le film ?

  • Pellicule
  • Tickets d’entrée
  • Projecteur
  • Salle
  • Programme
  • Pop corn
  • Etc …

Activité 2 : Evocation autour du mot « cinéma »

Phase 1 :

Le formateur aura disposé une très grande feuille sur une table. Au centre de la feuille, il aura pris soin d’écrire le mot « cinéma ».

En groupe ou individuellement, chacun écrit ou dessine quelque chose qui lui fait penser au cinéma.

Phase 2 :

Ensuite, on classe les mots/dessins repris sur la fresque en grandes
catégories :

  • métiers du cinéma
  • lieux où on regarde des films
  • différents genres de films
  • émotions du spectateur
  • etc …

Phase 3 :

On divise le groupe en autant de sous-groupes que de catégories. Chaque sous-groupe va travailler à partir de la liste de mots provenant de la fresque et va l’étoffer.

L’animateur circule pour aider les sous-groupes à étoffer leur liste.

Phase 4 :
Mise en commun des différentes listes.

Activité 3 :

On regarde une séquence :

Minutage : 38.21 → 40.19 (quand Toto monte sur le tabouret)

En sous-groupes ou en grand groupe, on essaie d’identifier :

1. Où et quand ça se passe ?

2. Quels sont les métiers qu’on voit dans la séquence ?

3. Quels sont les genres de films qu’on voit dans la séquence ?

4. Que peut-on dire du comportement des spectateurs, de la vie dans la salle de cinéma ?

Mise en commun

Activité 4 : Travail sur le cinéma aujourd’hui, ici et ailleurs :

Qu’est-ce qui est différent, aujourd’hui, ici et ailleurs (on envisage les métiers, les genres de films, le comportement des spectateurs) ?

Quels souvenirs avez-vous du cinéma de chez vous ?

Activité 5 : travail sur la construction du film

Pour faciliter la compréhension du film, qui est un long flash-back, on passe la séquence du début, depuis « Quelqu’un est mort », jusqu’à ce qu’on voie la nuque de Toto.

Minutage : 03.55 → 6.18

Travail d’élucidation :

  • Que s’est-il passé ?
  • Qui sont les personnages ?

Ensuite, on visionne une 2eme séquence où on voit le curé qui visionne un film avant sa projection et qui censure certains passages :

Minutage : 07.38 → 10.03

  • Que se passe-t-il ?
  • Que fait-il ?

Récolte des hypothèses sur ce qu’il fait et pourquoi.

On va voir le film.

Après la projection

Activité 6 : vérification des hypothèses.

On revient sur les différentes scènes pour vérifier les hypothèses.

Activité 7 : travail sur la compréhension du film

On regarde la séquence où Toto adulte regarde le film qu’il a reçu à la mort d’Alfredo.

Minutage : 1.52.26 → 1.55.33

Les participants en sous-groupes ou en grand groupe répondent à la question : « C’est quoi, ce film qu’il regarde ? »

Les apprenants émettent des hypothèses.

Le formateur note sur une grande feuille.

Ensuite, on regarde une deuxième scène. Il s’agit de la scène où Alfredo coupe des séquences, et où Toto veut récupérer les petits bouts de pellicule des films

Minutage : 10.45 → 13.00

Les apprenants en sous-groupes ou en grand groupe travaillent les questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui se passe ?
  • Que fait Alfredo ?
  • Que veut Toto ?
  • Réactions d’Alfredo ?
  • Que se passe-t-il, en fait ?

En sous-groupe les apprenants émettent des hypothèses.
Mise en commun et explications si nécessaire.

Activité 8 : Travail autour de la censure

Pour comprendre le concept de censure on commence par s’emparer de la définition, qu’on explique, qu’on discute …

La liberté d’expression est citée à l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme comme suit :

« Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

Son contraire, c’est la censure.

Activité 9 : travail autour des images qui me dérangent

En sous-groupes, les participants sont invités à échanger à propos d’images touchant aux « zones sensibles ».

Le formateur imprime et dispose tout le photo-langage représentant symboliquement des images « dérangeantes ».

Les participants examinent ces photos et en sélectionnent qu’ils ne supportent qu’avec difficulté, voire pas du tout.
Autrement dit :

  • quelles sont les images que vous couperiez si c’était vous qui aviez les ciseaux avant la projection d’un film ?
  • quelles sont celles que vous supporteriez, à la rigueur ?

Et enfin,

  • pourquoi couperiez-vous certaines images ?

Un rapporteur par sous-groupe indique au grand groupe ce que ces échanges ont révélé pour chaque image. Le formateur prend note (images coupées, images supportées à la rigueur, raisons des coupures).

Activité 10 : en guise de conclusion

A partir des propositions émises par les sous-groupes, on organise un débat télévisé.

Les apprenants tirent au sort une position à défendre parmi les suivantes :

  • pour moi les scènes d’amour doivent être supprimées, parce que…
  • pour moi les scènes de violence doivent être supprimées
  • pour moi les scènes de violence faite aux femmes doivent être supprimées
  • pour moi, les scènes de violence faite aux enfants doivent être supprimées
  • pour moi, les scènes où ……….doivent être supprimées parce que…
  • pour moi, il faut respecter la position du créateur du film, on ne peut pas toucher son œuvre, parce que…

Activité 11 : en guise de prolongement, proposition de visite

On peut prolonger l’animation par une visite du Musée du Cinéma- Cinematek

http://www.cinematek.be/

Portfolio


Avec le soutien de :