Les cinémas étant fermés en raison des mesures gouvernementales, les projections sont temporairement suspendues.

Un projet de Lire et Ecrire Bruxelles qui propose des séances à destination des associations d’alphabétisation.
Des films pour se faire plaisir, (se) questionner, débattre, nourrir la réflexion,…

En savoir plus
à venir

Programme téléchargeable

Édito

A Tokyo, une vieille dame pleine de talent culinaire, experte dans l’art de confectionner des crêpes aux haricots rouges, aide un homme fatigué à relancer sa boutique.

Au Sénégal, un gamin rêveur, tenace au point de braver 387 km en solitaire pour rencontrer l’acteur qui est son héros, permet à celui-ci de retrouver ses racines.

En Angleterre, un serviteur indien, venu pour le jubilé de la reine Victoria, l’initie à la langue ourdoue, lui redonne goût à l’apprentissage et à la vie.

Les délices de Tokyo, Yao, Confident royal, programmés pour cette nouvelle saison des «  Jeudis du Cinéma  », nous narrent une même histoire : celle de rencontres improbables où une personne qui paraît faible aide une autre qui semble l’être moins.

À y regarder de plus près, c’est bien évidemment le tandem qui sort gagnant et grandi de la confrontation.
Comme dans Green book, road trip au cœur du sud des États-Unis, où un chauffeur blanc comprend le racisme que subit son client noir, musicien de renom qui gagne alors un ami.

Qui donne reçoit, et inversement.

C’est ce que nous expérimentons, tous les jours, dans les formations de «  Lire et Écrire  ».

L’autre, quel que soit son sexe, son âge, sa religion, la couleur de sa peau, sa fortune … peut être la porte d’entrée dans une belle aventure.

En ces temps d’encouragement à la distance et à la méfiance généralisées, il n’est pas inutile de le rappeler.

Bonne rentrée, bonne année… et bons films à tous,

Anne Coppieters
Directrice générale
Lire et Écrire Bruxelles

Nous contacter

info@jeudisducinema.be

Une initiative de Lire et Ecrire Bruxelles en collaboration avec Article 27